Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/07/2008

Etape 266 (16/05) – Station avant Juliana – La Paz

Je voulais me lever tot, c’est (encore ?) rate, il est plus de 9 heures. Consequence du froid de la nuit par opposition au chaud de ce matin … Je redemare sur une route en moins bon etat, toujours parsemee de cailloux : ce n’était pas qu’un village qui manifestait, c’est toute une region qui se soulevait ! Mais le tant attendu lac Titicaca se fait apercevoir.

af5e3cb0181d69f7f8154c381380dff8.jpg

Tout d’abord des marais, mais la bande bleue la plus loin, c’est bien lui. Arrive au village de Puno (autre Mecque touristique), je decide d’un ravitaillement et surtout je veux trouver une carte postale pour mes nieces ! Voiture sanglee et garee devant une banque gardee par des vigiles en arme (comme partout) je cours chercher tout ce qu’il me faut et reviens vers le Def assez anxieux : on n’a rien vole ! Je circule autour de la ville voir ce fameux paquebot anglais monte en train piece par piece depuis la cote (ce qui a fait du lac le plus haut navigable du monde ??) … Mais Mathieu arrive apres demain et je dois encore traverser la frontiere, alors je traine pas.

a5aa4285af747c456c727c2a2c0825d0.jpg
3b9218967937bd114b2aaf354ea07ee0.jpg

Je longe tout le lac et ses terrains cultivables ou les vieux (y’a des jeunes ici ??) travaillent ou se reposent et ou des pecheurs partent le vent dans leur voile triangulaire coloree. J’aurai vu au loin ces iles flottantes habitees … Arrive a la frontiere, j’avance au milieu de la foule et des tricycles jusqu’au milieu du marche installe a cote du pont limite. Je confie la garde du Def a la vigilance de policiers (suis gentil avec eux quand ils sont utiles) et c’est parti pour les paperasseries. Pour la voiture, la sortie est facile. Pour moi (immigration), je ne fais que la premiere etape et c’est de l’autre cote du pont qu’ils m’indiqueront que je dois retourner au Perou completer la procedure (ce qui me vaudra de me faire engueuler par tout le monde quand je les depasse : c’est comme ca quand je suis enerve). La Bolivie a l’air moins contraignante que toutes ses precedentes collegues : aucun papier pour la voiture ! Y’a bien un flic qui veut me faire payer une taxe imaginaire dont je me moque un peu et que je laisse en plan. A la sortie de la ville, comme d’habitude, aucun panneau alors je demande mon chemin : c’est de l’autre cote. Le temps de faire demi-tour et le gentil soldat a qui je venais de poser ma question qui tend le pouce : « allez, monte » … Un contrôle plus loin (permis de conduire pour faire passer la voiture en transit) et c’est parti jusque la capitale ! Il commence a faire sombre et je distingue le coucher de soleil sur les montagnes enneigees en fond … L’arrivee en ville se fait dans le noir le plus complet. L’absence de signalisation m’emmene au milieu de la foule dense. J’avance au pas en manquant d’ecraser les gens a chaque tour de roue Quelle foule ! J’essaie de reperer au moins une chose qui puisse me relier au plan de mon guide et m’orienter, mais que dalle … Alors je tourne et retourne, sors de la ville, remonte jusqu'à ce que … je distingue une immense vallee, bien en bas du plateau ou je roule depuis 2 jours (l’Altiplano). Au fond, des tours et ce qui ressemble a un centre ville tout eclaire. Enfin ! La desente a travers les ruelles est vertigineuse et je retombe sur un … marche ! Devant moi, la dma e se fait voler son sac a main par une canaille : ca promet d’etyre aussi gai qu’au Perou ici ! Au moins, ca me conforte dans l’idee que je dois absolument trouver un parking ferme pour la nuit. La bonne nouvelle, c’est que je sais enfin ou je suis !! Les premiers hotels et parkings sont complets et il faudra 3 etoiles pour trouver le service que je voulais … Bon, la voiture sera bloquee demain toute la journee parce que c’est defile et fete dans la rue, mais je m’en fous un peu, je ne compte pas bouger … Une equipe de filles rentre a la reception en meme temps que moi, je les revois sur l’ecran de la tele quelques minutes plus tard, une fois dans ma chambre : elles viennent de remporter le tournoi de volley-ball. Elles feront la une de la presse le lendemain dans les kiosques. Mia je zappe vers d’autres programmes pour m’endormir …

Les commentaires sont fermés.