Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/07/2008

Etape 262 (12/05) – Peaje - Cusco

Reveil a 9 heures, pas mieux evidemment … Et il fait toujours froid. Alors, apres avoir pris mon courage a 2 mains (c'est-à-dire 2 clopes et une demi heure plus tard), je parviens a m’habiller, ranger puis sortir. Brr … Je pars de suite (pas beaucoup roule hier : j’ai une longue route qui m’attend aujourd’hui) … La route continue sur les plateaux herbeux et c’est tres agreable (des lamas partout, des lacs, des sommets enneiges au loin, des vues superbes entre les nuages assez obscurs tout de meme et puis, la route est en bon etat et tourne un peu moins).

bf8fcb9dd1de3627c559b0556865091c.jpg
591997008acfd4c56efc9a6b37495a22.jpg

Mais ca ne continue pas et il faut redescendre en lacets assez vite, pour remonter. Pour redescendre, etc … Les vues sont a chaque fois splendides evidemment. Les gorges, les ponts, les villageoises en habits (et chapeau !), les lamas sur le bord de la route ou sur la route ou … dans le camion, les gamins qui jouent bergers, les travailleurs qui dorment sur la route a midi, les camions qui se renversent dans les tournants (comment ils font ?, ils roulent si lentement …), les 2 fous (hollandais sans doute) qui grimpent a velo avec une petite remorque chacun, les anes, etc. Et ces montagnes qui sont gigantesques …

016f5ab18c848bd326fe020213211668.jpg

A midi, je decide d’un petit restau au village. Pas moyen de fermer la porte a nouveau (comme quoi, ma theorie …). Et meeerde ! Ils ont force (casse) la serrure hier … Et comment je vais faire moi ? Je peux plus quitter la voiture ? Pour l’instant je me debrouille en me garant juste devant le restau et en m’asseyant pres de la porte, mais comment je vais faire au Machu Picchu ? Ou bien quand je vais aller chercher Mathieu a l’aeroport ?? Et personne ne pourra reparer ici. J’essaierai quand meme, on verra bien … Je passe l’apres-midi sur la route, il commence a faire sombre et j’ai encore une heure de route pour Cusco.

87b5e07ee1c54535064e56f736442f3f.jpg

Si je trouve un chouette endroit je m’arrete, sinon, je poursuis jusque la-bas. La derniere demi-heure dans le noir complet est assez dangereuse : les tricycles et les vaches n’ont pas leurs phares allumes ! Et il y en a partout ! Et comme ici, les stations service sont minuscules, je trouve un hotel avec garage ferme un peu hors de la ville. Je « condamne » ma porte conducteur de l’interieur avec une sangle et je sors par la porte passager : nom de dieu, y’a pas moyen de fermer a cle a partir d’ici … Mais c’est pas vrai … J’embarque tout ce qui est precieux et previens la receptionniste de faire doublement attention … Je m’enferme dans ma chambre vous raconter tout ceci … Bonne nuit !

Les commentaires sont fermés.