Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/07/2008

Etape 260 (10/05) – Pisco - Nazca

Toute la nuit, les chiens se reveillent et aboient, j’entends des petards dans la rue (ou des coups de feu ??) et ce matin a l’aube, les travailleurs sont de retour au-dessus de ma tete …

Reveil de mauvaise humeur : mais quel bete hotel ! J’ai bien envie de ne meme pas le payer, j’aurais mieux dormi dans la voiture … Bon, allez, je prends une douche tout de meme avant d’aller recuperer ma voiture, gar(d)ee pour la nuit a 500 metres de la dans un enclos ferme. A la reception de l’hotel, il n’y a personne, alors j’applique unilateralement (a la flamande ?) un bon compromis a la belge : je laisse (un peu plus que) la moitie de la note et je m’en vais. De retour sur la Panamericaine, il y a tres vite un panneau signalisant cette fameuse reserve de Paracas ou je voulais me rendre hier … Pff … C’est encore un tour en bateau voir des iles, des oiseaux et des phoques ?? Merci, j’ai déjà donne. Et plus d’une fois ! Mais c’est vraiment trop con, c’est a 17 km, alors au dernier moment, je tourne le volant pour quand meme aller voir … Ouais, c’est bien ca : les quelques touristes et les plus nombreux racoleurs a touristes sont la au port … Mais c’est une presqu’ile aussi, alors je tente le coup en voiture. La route ne mene a rien et je dois traverser une sorte de terrain vague le long de l’eau. Au loin, une route et une moto sur la route qui m’attendent : j’ai resquille (passe le contrôle ticket) sans le savoir (Squiouzze me). En ordre de paiement, je prolonge sur le macadam jusqu'à une bifurcation vers une piste. A partir de maintenant, c’est le pied total !

4e611a3f4ab383a796235744672a5879.jpg

Je longe les cotes, falaises et plages en alternant la conduite sur piste et hors piste au milieu de decors desertiques fabuleux et l’observation aux jumelles d’oiseaux fascinants (condors, pelicans, etc. C’est certainement pas ca, mais ca y ressemble). Y’aura meme des lions de mer …

f9552fbafe18dc32c912505bf3a3f760.jpg
bda99bc81621026924e5f93860182d0c.jpg
97d0f9d292203587d894ffd18399f780.jpg
f68f5ef76b003d899563547d4d60ca21.jpg
6a9f195f0a408bf97a5579a66c7fce65.jpg
0370a487edd9a3200f2d9ab73d49403c.jpg
4f4f4b165ed9e6fb7a60782101230868.jpg
7ba778942af2271057e9df94ef08cb9b.jpg

Je decide de me perdre a plusieurs reprises pour mieux me retrouver, je descends des grandes dunes (un peu d’apprehension tout de meme a la premiere) ou m’approche de falaises ou meme de la plage a midi pour pique-niquer (dans la voiture, a l’abri du vent pour le camping gaz). Sieste et c’est reparti. Et dire que j’hesitais ce matin … En tout, j’aurai roule plus de 100 kilometres dans ces dunes (ouais, bon, c’est pas vraiment du sable de bac a sable non plus … y’a une bonne portance, meme si la voiture derape parfois quand je roule trop vite en tournant …). C’est déjà le milieu d’apres-midi quand je retrouve la Panamericaine en direction de Nazca. La route est splendide a travers les etendues desertiques (le Lonely indique que c’est monotone : vraiment un bouquin pour backpackers ca …). Sur le cote, on voit ces gigantesques quantites de sable et de roches former des montagnes de toutes les formes courbes ou saillantes possibles. La route est toute droite et plate, sauf pendant quelques kilometres ou un conducteur a oublie de debrancher son pilote automatique. Resultat : le camion couche en plein milieu du tournant est un veritable danger. Me fais aussi arreter par un flic un peu plus loin et – devenu classique – « c’est quoi la monnaie en Belgique ? Je pourrais en avoir ? » Mais y m’enervent !!

Un peu avant Nazca, les premiers panneaux signalent les fameuses lignes. Mais le soleil est couche déjà. Mais je m’arrete quand meme pour grimper sur un mini promontoire rocheux. Mais je ne vois rien. Mais … mais ?! Bon … on verra demain. Le projet, c’est toujours d’esperer qu’il fasse beau, esperer que je trouve un endroit ou on vend des tickets pour la journee, esperer que ce ne soit pas trop cher et puis enfin … esperer que le pilote ne sera pas trop mauvais. J’avoue que c’est autant pour le tour en avion que pour les lignes elles-memes … En ville – parce que j’ai eu une chouette journee et parce que je commence un leger mal de tete et que j’ai besoin de bonne nourriture – je me fais un restaurant succulent (4 brochettes de viande parfaite assis en haut sur la terrasse dans le coin avec vue sur toute la place dehors et toute la salle dedans. Parfait … Comme je l’aime …). Puis je repars en dehors de la ville rejoindre cet hotel renseigne qui a les avantages d’accepter les campeurs et d’etre situe juste a cote de l’aeroport … Et puis d’avoir un super wi-fi aussi !

Moi je vais me coucher apres avoir update (un peu plus) le blog …

Les commentaires sont fermés.