Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/07/2008

Etape 238 (18/04) – Panama

Petit dejeuner sur le parking en attendant leur reveil, on fonce recuperer les papiers laisses la veille au commissariat pour se diriger ensuite vers les douanes. Je comprends rien, mais signe la ou on me demande de le faire et tend papiers et passeport quand il le faut. Tandis que Filip s’excite (c’est une premiere fois pour lui), moi je discute au calme et a l’ecart avec sa copine (charmante !) Vanessa. Jeune et jolie Cadixienne (qui vient de Cadix quoi), elle travaille dans le secteur du tourisme et ils ont decide avec son ami de decendre les Ameriques, a peu pres sur la meme periode que moi je boucle le tour. Ils sont en retard sur leur planning puisqu’on leur a vole tous les documents il y a 1 mois … Ils sont restes bloques a Las Llajas, ma plage de reve au Nord du Panama … Mais c’est enfin prêt et il faut maintenant revenir au centre ville deposer les differents formulaires avec les bons cachets aux bons endroits (et le bon numero de chassis ! Filip et Vanessa ont eu des problemes parce qu’il leur manquait une lettre !) et faire un tas de photocopies pour la suite. Dans les bureaux, on peut squatter la connection wi-fi des voisins et j’en profite pour me reserver mon prochain billet d’avion vers Quito en Equateur. Je suis un peu gene de mes co-voitureurs chausses de leurs tongs (Je deteste les gens en tongs !!! Vraiment !!!) aux cotes de ces bons employes en cravate et tailleurs … Sur les delais, on a coupe la poire en deux. Ils voulaient prendre le temps de visiter la Colombie et moi je voulais ma voiture au plus vite … Alors, non, on ne met pas la voiture en container aujourd’hui (le bateau ne part que dans 5 jours), et on me laisse le temps de visiter le canal et ses installations cet apres-midi. Et en Equateur, on ira chercher la voiture au plus vite. Le terminal de Colon est situe de l’autre cote du pays (c’est pas tres large ici, 100 kilometres tout de meme), dans un endroit un peu meme carrement coupe-gorges des qu’on quitte les 100 x 100 metres reserves aux touristes qui debarquent et rembarquent aussi vite de leur bateau croisiere, alors on decide de reserver une voiture de location pour nous ramener vers la capitale demain apres-midi, quand on sera sans voiture (SDef). Rendez-vous ce soir a 18h a l’entrepot. Petite restauration au Mac Do (le dernier avant longtemps ?), puis je prends la route du canal pour visiter ses ecluses. Fait tout gris alors les photos sont pas top … Et puis, suis quand meme un peu decu de ce qu’il y a « a voir » …

cf85d3a43a2a4cae4446d7db7f4637f4.jpg
2134c41c46b27505c6a225ffee0cc0f7.jpg
45d1805ce27b228e842969932f264932.jpg

Enfin, les gros bateaux arrivent et franchissent le passage a l’aide des petites locomotives « haleuses ». C’est ce qu’il y a de magique ici, c’est qu’au lieu de creuser un canal bien profond, on a imagine de construire une ecluse de chaque cote et d’inonder le centre du pays entre les deux (y’a bien eu du creusement, et meme beaucoup, mais je trouve l’idee geniale). Je vais passer l’histoire du chantier qui n’interesse pas grand monde, mais le musse qui retrace son histoire m’a assez bien captive. Et surtout les perspectives futures d’elargissement (construction d’autres ecluses) qui vont nous enlever les grosses dragueuses du monde pour les annees a suivre (rappel : mon boulot = genie civil en milieu marin). Et puis … c’est en fonction des dimensions de ces ecluses que sont dimensionnes la plupart des plus gros porte-conteneurs au monde ! Detail pour vous … Encore tout reveur apres ce que je viens de voir, je poursuis ma route vers mon rendez-vous du soir et … me gourre completement de route ! Je me retrouve en vue de gratte-ciels qui me confirment ce que je pensais : je suis de retour au centre ville … Et meeerde … Et je dois etre a 100 kilometres d’ici dans 45 minutes … Je fonce comme je peux en sens inverse, mais perd mon temps dans une circulation dense et dans l’obscurite qui arrive (magnifiques lumieres !). J’annonce mon retard par sms et arrive 30 minutes plus tard … seul au rendez-vous ! Ils etaient partis faire un tour en m’attendant. Sur le parking, on passe la soiree a discuter et se laver au robinet du coin, puis a preparer le sac a dos pour la suite. Demain, debout a l’aube ! Pour aller chercher la voiture de location. Alors je rentre et m’installe dans la voiture pour une bonne derniere nuit avant de me retrouver back-packer …

Les commentaires sont fermés.