Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/07/2008

Etape 235 (15/04) – Cartago – Las Llajas

Ca va pas mieux, je distingue bien quelques maisons de bois (cabanes ?) en contrebas, mais pas plus … Le sentier est boueux, puis la route trempee, j’ai froid en short rien qu’a regarder les decors … Mais la journee avance, la route aussi et tout se rechauffe dans mon cœur et sur les jambes. C’est une route bloquee qui me conduit vers les chemins de traverse qui ondulent au gre des collines de bananiers sauvages et autres palmiers de toutes sortes semes dans les prairies pentues. Le soleil est bien de retour qui illumine le (magnifique) chemin depourvu de panneaux aux villages traverses. Je suis au milieu de nulle part, il n’y a personne sur les routes. Il faut bien demander quelques fois le chemin et surtout essayer de comprendre quelque chose a la reponse. En gros, le mieux, c’est encore de suivre (et depasser) les bus, meme si la route n’est plus qu’une piste rocailleuse qui descend de plus en plus fort, en virages de plus en plus serres et de plus en plus longtemps vers la cote … Bryan Adams est toujours avec moi pour animer le trajet. Et puisque je traverse le pays plus vite que prevu, je passe déjà la frontiere vers la Panama ! Ca permettra d’arriver avant le week-end … Et puis … j’avais note une petite plage indiquee sur ma carte : peut-etre aussi jolie que les precedentes ? Ca ferait du bien apres le gris et le froid de la veille … Comme les autres fois, il faut faire une petite quinzaine de kilometres sur la piste qui demarre depuis la panamericaine pour rejoindre l’eau, sauf qu’ici, il n’y a pour m’accueillir que quelques baraques en bois et autres tentes de fortune. En suivant le chemin en retrait, je passe a l’arriere de proprietes fraichement cloturees ou les maisons se construisent : ca risque de donner quelques endroits de paradis. Pas trouve d’endroit a hauteur des esperances alors je tente ce que je n’avais pas ose tout de suite : j’engage le Def sur la plage et nous voila a longer l’ocean, l’eau et les vagues a ma gauche, les palmiers a ma droite … Waow !

0c333b638292e2437edcd559073ef111.jpg
4481b1ef9b13d9708bc22395591bcd4b.jpg

Il n’y a plus personne de ce cote, je n’ai pas envie de m’arreter et ca dure quelques kilometres come ca, c’est grisant comme tout. A un moment, une petite ouverture sur la droite et quelques cases, paillottes, huttes, je sais pas, qui sont organisees en longueur. Quelques locaux attables vers qui je me dirige et regle ma nuit (quelques dollars pour profiter de l’electricite et d’un bon coca frais). Le maggio est bien vite installe, le fauteuil aussi et je poursuis mon petit trip de lecture du moment, a l’ombre bienfaitrice des palmiers et avec mes voisins les gros (tout gros) lezards, au son de l’ocean qui se brise irregulierement au bout de la plage (maree basse). A l’obscurite tombante, un « compagnon » voyageur vient taper causette et propose de traverser le Darien Gap a travers un coupe-feu recemment amenage dans la Foret Vierge. D’accord sur le principe, je lui propose de revenir avec plus de details. Je me laisse rever quelques instants sans y croire a un seul. Petite lecon : il n’y a pas de route qui lie le Panama a la Colombie ! Aucune, rien, nada. Les seuls passages se font a pied (et en pirogue pour les traversees de riviere) dans des regions assez dangereuses (ou bien contournees par la mer, plus faisable), surtout pour les bleus comme moi. Je rencontrerai plus tard un ancien passeur qui raconte qu’il l’a fait quelques fois et dont la technique consistait a installer sa tente et deposer son sac et dormir dans un arbre a quelques dizaines de metres de la, avec son arme entre les jambes. Renseignements pris sur internet, une seule voiture a traverse les quelques dizaines de kilometres en … 7 mois !, treuillee la plupart du temps. Certains disent que c’est pour « couper » la route de la drogue. M’est avis qu’il y a bien d’autres raisons a ce « Gap » … Bref, mon voyageur a l’air bien plus reveur que moi … Normal avec ce coucher de soleil a travers les palmiers …

0536a8932d6c6146662605b154b17452.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.