Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/06/2008

Etape 224 (04/04) – El Remate - Panajachel

Debout 6h. Solide petit dejeuner pain, jambon, Nescafe. Depart 7h10, il fait déjà tres beau. Le long de la route macadamisee, de part et d’autre, des ouvriers coupent les herbes a la machette. Ils portent tous un T-shirt de couleur orange vif et une casquette de la meme couleur. Prenons la directionde Santa Elena, Poptun. Traversons une veritable region de Teletubbies. On a l’impression qu’ils vont surgir de derriere ces collines tout en rondeurs. Andre penserait plutôt a un tapis de seins (ndfab : suis pas sur que je devais la publier cette phrase …).

3a4816d7021421bd106de75f2d149f49.jpg

Les prairies sont tres vertes. Les collines sont recouvertes de vegetation basse, de feuilles ou d’herbe. Quelques arbres aux fleurs roses bordent la route. Les petits cimetieres sont tres colores. Les tombes sont peintes aux couelurs pastel : rose, bleu, vert. Tous les ponts ont un nom. Arret vers 10h : un coca, un cafe. Arret a midi : poulet frit, riz, chou blanc cru, soupe du jour. Mais les wc sont tres sales ! Et la route continue. Ce n’est pas tres agreable : il y a beaucoup de circulation, il fait tres chaud, le chaufage sous les sieges de la voiture fonctionne. Arret le long de la route pour acheter une mangue et du raisin noir. Nous mangeons le raisin sur place car il est tres froid. Mais il faut le laver. Tant pis, nous prenons de l’eau en bouteille. Delicieux, mais tres sucre. 15h, encore 60 kilometres pour Guatemala City. On a l’impression que l’on n’avance pas. Cela sent terriblement les gaz d’echappement des voitures. Nous croisons enormement de voitures de police. 16h, arret coca au Mac Do du coin a Guatemala City. Tres frais, de temps en temps, j’aime bien. Et puis ici, il y l’air conditionne. Ce qui ne gache rien apres notre journee quelque peu etouffante. Apres cete demi-heure de fraicheur, nous affrontons les embouteillages, la chaleur et la pollution. Ici, il y a plein de Mac DO, Burger King, Pizza Delivery, Pollo, … Sortie de la ville via quelques tours, mais Fabian a bien senti l’orientation et nous empruntons bien la route vers Mixco. C’est toujours cette voie rapide ou circulent beaucoup de vehicules. L’attention ne peut absolument pas etre relachee. Et maintenant, Antigua ou Panajachel ? A Antigua, il n’y aura pas de camping. Nous en avons vu un a Panajachel dans le Lonely Planet, mais c’est plus loin. Ok, on opte pour Panajachel. L’heure avance et la clarte commence a diminuer. Chimatenango : des bus a n’en plus finir, une pollution qui n’a pas son pareil, des rues tres sales. Zaragoza, Portzicia, Patzun, Solola (grand centre anime par son marche du vendredi qui est le plus grand du coin). Et puis la route – qui est en travaux – descend, zoungoulouque, descend jusque Panajachel. On distingue bien les lumieres des villages qui bordent le lac et la grande tache noire qui represent celui-ci. Lago de Atitlan. Fabian nous trouve assez rapidement le camping. Il est un peu plus de 20h, nous sommes les seuls. Camping Campa. Le proprietaire est natif des les Hawaii, eleve au Texas et arrive ici il y a 20 ans. Il nous rassure en nous disant que le camping est bien garde et qu’un gardien de nuit fait la ronde. Il doit avoir vite fini parce que ce n’est pas bien grand. Mais c’est safe. Car, d’apres nos lectures, mieux vaut ne pas s’aventurer seul dans les endroits isoles. Il faut dire que la guerre civile n’est terminee que depuis 1996 …

Bonne nuit dans le maggio !

Ndfab : c'est simple, aujourd'hui, on a traverse quasi tout le Guatemala !

Les commentaires sont fermés.