Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2008

Etape 215 (26/03) – Mexico City

Me leve aux aurores pour aller chercher le Def au parking. Faut bien reveiller le gardien, mais bon … J’essaie de retrouver l’aeroport et me trompe de chemin qui m’envoie vers … un autre terminal ! Merde ! C’est lequel alors ? J’essaie bien de me garer, mais me fait expulser 2 fois par les flics et les agents de la securite (ben oui, la voiture est trop haute pour les parkings autorises alors … je cherche des alternatives …). J’ai meme pas l’occasion d’aller jeter un œil a l’interieur, comment je vais faire ? La gentille fifille agent de police me donne une solution en or : continuer a tourner autour du rond point ! Ben ca va etre pratique ca … J’adore le pragmatisme des doux imbeciles, mais la je suis quand meme furieux. P’tite conne va ! T’as pas eu de chance hein toi … Bon, allez, je m’en vais essayer l’autre terminal. Le probleme, c’est que je vais etre en retard si ca continue et ca serait vraiment con ! Ca marche mieux ici et je peux me garer sur un coin sans qu’un legume en uniforme vienne me faire … Et c’est le bon en plus ! Reste plus qu’a attendre … Prendre un cafe et attendre …

Sans son autorisation, je vais plagier ma maman a partir d’ici. Un peu comme avec Anne, sauf que maman elle a son propre carnet … ecrit a la main (En fait plusieurs carnets puisqu’elle a commence a ecrire ses vacances depuis son mariage je crois. C’est genial a relire !). Gentiment, elle m’a laisse une photocopie, alors je vais juste taper et … commenter ! S’il y a des fautes d’orthographe, c’est que j’aurai mal recopie (maman = institutrice = pas de fautes, jamais !). Le style est un peu … telegraphique.

Bon vol, mais long evidemment. Repas chaud servi a 4 heures, heure belge. Vraiment pas bon ! Je n’ai mange que la moitie. Apres un atterrissage tout en douceur, j’ai arpente les couloirs en suivant les indications « claim » et « immigration ». Le temps de remplir un nouveau document, de recuperer la valise et ¾ d’heures sont passes. Et puis les retrouvailles. Nous sommes tres heureux tous les deux. Ah le Def ! Il était noir a l’aller. Le voici tout macule de poussiere. C’est qu’il a beaucoup roule. Mais quand il pleut, il redevient nickel … a l’exterieur. Parce que, en ce qui concerne l’interieur, no comment.

Ndfab : me demande si je vais pas censurer pour finir …

Apres quelques petits transferts, je parviens a m’installer. « Pas de probleme Maman, l’hotel n’est qu’a 7 kilometres d’ici ». Bien qu’il ne soit que 7 heures, la circulation est déjà dense. On roule, on roule, on s’eloigne, le temps passe, on se retrouve dans les embouteillages – mais pas de probleme, on a beaucoup de choses a se raconter.

Hotel Villa Quijotes – Parking pour le Def. Premieres visites a pied :

-          Basilica de Guadalupe : l’ancienne et la moderne. L’ancienne nous perturbe quelque peu avec ses echaffaudages qui servent d’etancon au batiment qui a une tendance a pencher fortement – Je n’ai jamais vu autant de pieces rassemblees a la fois. On dirait une muraille metallique tressee. La nouvelle basilique, toute moderne, de forme cylindrique, abrite un autel de style baroque. De nombreux fideles s’y recueillent. Certains se deplacent a genoux. On revoit cette meme scene sur la grande place a l’entree de l’edifice.

-          Sanctuaire en haut de quelques volees de marche en pierre. De la haut, vue sur la place et le quartier. Superbes jacarandas en fleur d’une couleur parme intense.

dded0ef517333c914a4e35b4acb8d0d6.jpg

324a325bbee31d7e714803294d40dd76.jpg
d5d77328f5a03ce49b9aa5a6b0b39a91.jpg
ea723de58866a901bbf6aa1fda76acb8.jpg

Nous rejoignons l’hotel en traversant une allee d’echoppes vendant des « bondieuseries ». Il s’agit bien souvent de representations de la meme Vierge vetue d’un manteau vert.

Apres quelques recherches sur internet, nous decidons de nous rendre au lieu dit « Zocalo », Place de la Constitution. On prend le bus. 3 pesos par personne. Superbes batiments. Enormement de monde sur cette grande place. Des centaines de personnes font la file pour visiter une exposition de photos. Sommes surpris de voir autant de policiers dans la rue (ndfab : … non, pas de ndfab). Enormement de bruit : les coups de sifflet des policiers qui reglent la circulation, les orgues de barbarie qui diffusent de la musique, notamment d’Edith Piaf, le son des cloches des eglises, les klaxons des voitures. Le truc touristique quoi !

64c77d93e896503b8e845d5b2801c1ca.jpg

Et comme l’estomac commence a se manifester, on cherche un petit truc style local : enchilada et tacos. Cela revient un peu au meme : crepes farcies au fromage. Le tout avec un bonne biere. 140 pesos. Visiste du Mont de Piete. Des files de gens y attendent leur inscription je crois.

Retour en bus et petit dodo a l’hotel. Fabian n’a pas beaucoup dormi non plus la nuit passee.

Ensuite … nous etablissons notre plan d’occupation des jours a venir jusqu'à mon depart le 8 avril.

L’estomac appelle de nouveau. Ce soir, on mange un bon morceau de viande a l’hotel. Delicieux. Retour dans la chambre, Essais infructueux d’installation du blog. Il faut acheter une licence Word et Excel. Et cela coute cher !

Commentaires

Ces ingénieurs, ils sont tous les mêmes !
A croire qu'un échafaudage ne tient que si on l'écrit avec 2 "f".

L'instit

Écrit par : Maman | 03/06/2008

salut Fabian,

Après une longue période sans PC, je reviens sur ton blog "juste pour voir si" tes commentaires sont toujours à l'arrêt ... et là... surprise ... l'aventure blog"iène" continue...
C'est toujours un grand plaisir de relire chacune de tes étapes, cela nous fait réver, voyager ... sans bouger du bureau...
En espérant que ton aventure puisse continuer sans problème, je te dis à très bientôt dans notre plât pays.
Bonne route
Rui

Écrit par : Rui | 04/06/2008

Les commentaires sont fermés.