Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2008

Etape 181 (21/02) – San Diego

Elle doit déjà etre partie au boulot, donc je prends mon temps pour mettre KO tous ces decalages horaires que j’accumule dernierement. Quand je me leve finalement (pres de midi), elle finit de ranger un petit mot qu’elle avait prepare : « les papiers de la voiture sont sur la table avec les cles, amuse toi ! » ou un truc dans le genre … Putain, quelle attention ! Et quel cool metier que celui de chercheur je me dis aussi … Un de ceux ou on peut aller travailler quand on veut … Je suis jaloux. Mais aujourd’hui, je profite pour la premiere fois de la connection wi-fi du nouvel ordinateur (en fait, je decouvre cette technologie encore inedite pour moi) : je parviens apres de longs essais infructueux a me connecter a un reseau non protege du voisinage ! Un petit pas pour l’homme, mais … Je regle quelques mails (et recoit celui tant attendu de ma derogation) et prends contact avec l’agence de San Francisco pour verifier que ma voiture arrive bien aujourd’hui ! Resultat aussi bizarre que l’etat de fatigue ou je suis toujours : « Elle a été debarquee ce matin, mais honnetement je ne sais pas ce qu’on va faire avec : il est impossible de la faire entrer aux Etats-Unis » … Waow ! Ca c’est un choc … Alors je lui explique les procedures que j’ai entamees depuis des semaines aupres de leurs douanes (en fait l’agence de l’environnement americaine pour obtenir une derogation d’1 an pour rouler sur leurs routes), je lui forwarde le mail. Pas du tout au courant ! Ca commence bien … Je commence mes recherches d’une assurance auto (globale pour l’Amerique ou bien pays par pays ?). Et puis je m’inquiete de l’etat du budget : serai dans le rouge, c’est sur, mais de combien ? Les transports maritimes (en fait, les frais annexes qui doublent le transport et mon estimation) coutent plus chers que prevus …

Elle rentre tard (ca me rassure : au moins elle travaille !), mais on va quand meme se faire un p‘tit restau ce soir. Je ramene la moitie de ma pizza dans mon doggy bag (doggy box dans ce cas) : une premiere pour moi ! On continue les discussions une fois rentres et on sombre (enfin moi surtout) dans les fous rires Top Guniens et pastiches Hot Shotiens associes (jamais autant ri devant un film). Apres tout, la base était ici a San Diego. Malheureusement, on ne visite plus … Il y a bien le restau ou a été tournee la scene du piano …

Allez, on va dormir …

Les commentaires sont fermés.