Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/05/2008

Etape 146 (17/01) – Bunburry - Denmark

Mal dormi donc. Me suis meme reveille pour aller me balader dans le village au beau milieu de la nuit … Mais le camping est plaisant et je decide de passer a autre chose. Repartir par exemple …

J’arrête de longer la côte. Tout d’abord j’ai pas trop le temps, ensuite j’en ai marre de ces stations balnéaires remplies de gens en vacances. Ca colle pas a mon etat d’esprit, ni au voyage que je fais. La route quitte donc la cote et la … civilisation. Ce sont les grandes prairies et les forets qui defilent maintenant. Je quitte la route pour traverser la Vallee des Geants, une foret en fait, mais quelle foret !! Ces arbres inspirent la meme chose que face a une grande montagne ou une grande dune ou a … Dusan ! Du respect … Puis un petit panneau anodin qui signale une cabane dans les arbres. Sais pas pourquoi, mais j’y vais.

eed4101044115a6146905ead18508084.jpg

A partir de maintenant, je vais faire quelques trucs sans trop me rendre compte de ce que je fais. Apres coup, je me souviens juste d’avoir eu une conversation recemment avec une etudiante architecte qui me racontait rever vivre dans une cabane … Bref, quand j’arrive, il y a juste une voiture qui part. Suis seul donc … Seul face a un arbre parmi d’autres, mais celui la a l’air plus grand et puis, quand je leve la tete, il y a bien une cabane perchee a … 52 metres (ca je le lis en rebaissant la tete et en lisant l’ecriteau) ! Pour arriver en haut, une serie de pitons, de clous, en fait des barres de beton, sont plantees en spirale autour du tronc. Et l’espace entre chaque est assez grand. Curieux, je grimpe quelques marches, pour les redescendre aussi vite : ces barres sont bouillantes ! Je reviens de la voiture avec une paire de gants de jardinage et me replante devant cet immense « escalier ». J’y vais ou j’y vais pas ? Rien a voir avec le tour du monde … Le tour d’un arbre ?!

7a111f9037496449552a4a06487d1fb2.jpg

Mais c’est tentant … Alors j’y vais. J’ai pas faire un tour complet, que je redescends aussi vite … C’est trouillant a mort ! Et me revoila, gants aux mains, a considerer mon echec … Pff … C’est pourtant pas le jour pour une defaite. Alors je compte. En fait j’estime le nombre de marches : 160 ! Mais il est ecrit que la fin est quasi verticale. Tant pis ! Je ne regarde que mes mains et mes pieds et … je compte. Je sens mes muscles qui sont raides et qui tremblent. Mais aujourd’hui, il faut que ca passe ! Alors je continue … Putain ! Tetu de biesse d’imbecile, tu sauras meme pas redescendre … Mais je continue et bientôt, j’arrive a une echelle verticale le long du tronc : 24 marches. Cool, ca fait moins que prevu ! Je suis soulage d’etre en haut. C’est vrai que la vue est époustouflante ! En fait, c’est un poste d’observation pour avertir en cas de feu de foret. Je ne comprends decidemment pas qu’il y ait des gens qui desirent vivre dans les arbres tout-a-coup ! Maintenant, redescendre, mais en connaissant le nombre exact de marches, c’est plus facile. D’ailleurs, une fois en bas, la premiere chose que je fais est de chercher et trouver mon feutre indelebile et retourner ajouter sur la pancarte au pied de l’arbre : « 124 steps ». Bilan : j’ai pas vu beaucoup plus de l’Australie en grimpant ici, mais quelle victoire sur moi-meme ! C’est tout gai que je reprends la route en m’arretant ci et la pour une photo tellement les paysages sont jolis (ces arbres sont immenses : il y a meme des balades organisees sur des passerelles acrochees pres des sommets). Dans le coin aussi, les fameux vignobles australiens ! Ces proprietes sont magnifiques. Ca ne sont pas les chateaux bordelais, mais je ne sais pas ce que je prefere. Ici au moins, ils ont – en fin d’apres-midi, comme maintenant ou je roule – des familles de kangourous qui passent dans les prairies !

11affc4ded7529fdee5fbd644ebe1166.jpg
De retour sur la cote, je me trouve un camping assez … beauf, mais tant pis. Je fais une petite balade vers la plage avant de revenir dormir …

Commentaires

Mais enfin Fabian!
Tu n'as pas profité de cet arbre! C'est quoi cette histoire! Normal que tu n'éprouves aucune sensation une fois là haut, tu es presque redescendu aussitôt! Vivre dans un arbre, c'est pas monter et redescendre dans les 3,7894 secondes qui suivent!!! Allez, fais moi plaisir, retourne-y pour VRAIMENT en profiter! et là, après ça, tu voudras plus le quitter ton arbre! ;p lol
Allez, bonne route...!

Écrit par : Anne | 11/05/2008

Les commentaires sont fermés.