Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/05/2008

Etape 141 (12/01) – Laverton – Kalgoorlie

Petit tour de la petite ville. Regonflage des pneus et c’est parti. En fait je suis la route touristique des chercheurs d’or. Alors au village suivant, je quitte la route vers le village fantôme annoncé un peu plus tôt. Ca j’aime bien … Ca, j’aime vraiment bien … Il s’agit en effet d’un village aux maisons en tôles ondulées quasi toutes abandonnées (mais il n’y a pas si longtemps que ça). Puis une plus grande surmonte les autres du haut de la petite butte. Et là c’est rempli de centaines d’objets semi-industriels de la mine, d’un vieux châssis à molette en bois, de vieux wagons, de vieux moteurs, de vieilles voitures, etc. Un petit musée est même organisé dans la vieille maison en bois (l’ancien laboratoire de la mine). Et de là – surprise – vue sur une immense mine à ciel ouvert qu’on ne pouvait deviner avant … Le musée regorge d’objets retrouvés dans la ville fantôme et retrace toute son histoire. L’imposante maison d’à côté sert de Bed & Breakfast : c’est la maison que … (merde j’ai oublié son nom maintenant) a fait construire du temps où il était directeur de la mine avant de devenir Président des Etats-Unis !

371bbe094d5970776e56f85656c8d191.jpg
8115089eb953bd143d3b5744bb6b07ef.jpg
e73776318d41c51ea887d0437901b0ec.jpg
e1ed7e985e17f7f64c5cd56ac38bdd3e.jpg
55be3617f2a7cfd3c2402416be164073.jpg
6f57551d325c2f3730ff9d6ab9923a1d.jpg
Dans la ville, un kangourou passe sa tête par la porte d’une maison … Boïngs, boïngs, boïngs, ils s’enfuient, lui et son copain à mon approche. Surréaliste (ou surréel ?) !

Je reprends la route vers Kalgoorlie. Ce n’est plus la même chose. Même si les distances entre endroits habités restent longues, c’est du macadam et des « trains routiers » à éviter maintenant.

c8aa7a8371c94af5bbeddf9ce9bc44f4.jpg

Un peu partout, des panneaux indiquent la présence de nombreuses mines. En fait principalement d’or, mais aussi de cuivre et d’autres minerais encore … Moi j’ai déjà visité les mines du bassin de Liège, de Charleroi, du Pays de Galles. J’ai même emmené ma petite amie de l’époque en long week-end visiter celles du Nord de la France ! Alors ici j’aime bien … Et surtout l’arrivée en fin d’après-midi à Kalgoorlie ! Non seulement à cause des autruches que j’ai vues courir le long de la route (des « emus » ( ?) en fait …), mais surtout à cause des innombrables paysages miniers caractérisés par les fameux châssis à molette qui se détachent dans le ciel. Je repère de suite le musée que je viendrai visiter demain. Une moyenne ville quadrillée sur la plaine, aux larges avenues bordées de vieux magasins couverts par des galeries pour protéger les passants du soleil. Vraiment le Far West je vous dis … Au carrefour principal, un bâtiment un peu plus grand qui abrite un immense pub. Je m’y prends une bière pour fêter le retour à la civilisation, la surprise de trouver des mines, et noyer le chagrin que me causent ces mails méchants. Et ça marche ! En 1 pinte, je suis ivre … Je cours vers un Hungry Jack’s me remplir l’estomac et me vider un bon Coca (en fait plusieurs puisqu’ici, c’est à volonté …). Ca va mieux … Je reprends la route pour faire quelques photos du coucher de soleil qui arrive.

3e699e1e6290060aef5bbdfcdf028529.jpg
aba4074c865fc73c2dd34cc8ba62a023.jpg

C’est magnifique. Je roule alors vers le « lookout » annoncé par le panneau. Surprise ! Devant moi, un trou énhaurme (plusieurs kilomètres de long) : c’est Big Pit, la plus grande mine d’or à ciel ouvert du monde ! J’empoigne les jumelles pour admirer le ballet de ces immenses Caterpillar là bas au fond. C’est magique ! Il commence à faire noir …

305d3e97ac89201f5f190af35638da23.jpg
Quelques photos de loin, puis je pars à la recherche d’un endroit pour dormir. Il y a un hôtel backpackers un peu plus loin. Pour y arriver, je traverse alors une chose assez originale, mais peut-être assez prévisible pour l’endroit : une large avenue bordée de néons rouges ou des dames sont assises sur des chaises devant de minuscules cabines … Je n’approfondis pas, mais j’ai quand même le temps de me dire que c’est vraiment un trou perdu ici : même les poupées russes n’y viennent pas. A la place, de grosses matrones font le tapin … L’auberge est pleine, je roule jusqu’au camping situé en dehors de la ville. Plongeon dans la piscine, repas et dodo …

Les commentaires sont fermés.