Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/05/2008

Etape 138 (09/01) – Ormirton Gorge – Ayer’s Rock

Le Maggiolina a besoin d’un coup de graisse. Non seulement la manivelle est plus dure à faire tourner, mais en plus ça commence à faire un bruit strident assez dérangeant (pour les voisins !) …

C’est assez vite la fin de la route goudronnée et je retrouve les pistes (mes favorites). Pneus dégonflés, je retourne dans la poussière qui envahit l’habitacle à nouveau (faut dire que mon alternative à l’airco reste d’avoir ma fenêtre grande ouverte. Ce qui me vaut un nouveau coup de soleil sur l’ancien … au bras gauche uniquement ! Look camionneur ? Affirmatif … Sandales au pied ? No comment …).

a865a0cb8f33bf79988b60a040404dbf.jpg

Et les décors sont de nouveau superbes … Je croise à nouveau toutes sortes de bêtes (dont des ânes même !), toutes sortes de couleurs de roches, de fleurs et de … 4x4 touristiques loués par des vacanciers sur place … Amateurs va !

f5de27b1b002d8a8c3166755b3d44838.jpg

A l’écart de la piste, au loin, une grande barrière rocheuse circulaire (6 km de diamètre tout de même) : un cratère créé suite à la chute d’une (un ?) météorite. Je prends tout d’abord un mauvais chemin qui va tout droit … à côté (en fait, un chemin de service qui longe un pipeline) ! Demi-tour à travers ces ronces qui griffent le Def puis je prends la piste correcte, celle qui me mène au milieu du cratère. Personne. Vraiment impressionnant. Impossible de prendre une photo qui reflète le décor … Tout autour, une paroi assez raide. Ca me rappelle « Yakari et le Bison Blanc », Thorgal et … Candide où je m’étais représenté exactement ce genre d’endroit … Quelle journée ! King’s Canyon ensuite avec une marche éprouvante d’une demi-heure sous le soleil de midi, malgré les nuages … de mouches !

2fffddaec3b6dd5b9c35fc353402144c.jpg

En fait je fais une grande boucle autour d’une longue ligne de parois rocheuses (une sorte de demi-canyon) et qui passe au travers de champs de pétrole.

0a9f6b0b809a5cb746173b94a96fe8bb.jpg
Retour vers la grand route (et ses stations service aux prix exorbitants), direction le grand must du pays : Ayer’s Rock (Uluru en local). En conservant la moyenne, j’y serai pour le coucher du soleil …

Et ça marche ! La route est bien barrée par un système de péage au prix … exorbitant, mais le décor est absolument exo … Ouais ça va … J’ai rien trouvé d’autre …

On peut pas s’arrêter sur le bord de la route avant « le » parking où tout le monde est rassemblé (2 parkings en fait : un pour les voitures, un autre pour les autocars), ce qui est bon signe : je suis pile à la bonne heure ! Un chouïa trop tôt même, alors je décide de faire le tour en vitesse, mais c’est si beau que je m’arrête fréquemment prendre quelques photos. Et retour au parking pour le coucher final. En l’air une dizaine d’hélicoptères sont là aussi … Dans l’air un demi milliard de mouches aussi … On a tous l’air un peu dérangés à balancer les bras autour de soi comme un grand rassemblement de TOCqués … Il y a bien les autres, ceux qui ont choisis de s’enfouir la tête sous une moustiquaire, mais ils n’ont pas l’air plus malin … En fait, ces satanées mouches, ça fait déjà quelques jours, mais ici, c’est vraiment plus qu’ailleurs … Il y en a constamment une dizaine autour de mon visage ou sur les bras, c’est horrible, j’ai l’impression de vivre une autre vengeance de la vache …

ce91ad1f3d5409f03476247e4abdfc27.jpg
f11b53736b8399bed34875da8773269d.jpg
Il est l’heure de quitter l’endroit à la recherche de Uluru Village, gigantesque et luxueuse station installée au beau milieu du désert. Camping identifié, il y a un frigo ! J’y stocke mes 10 litres d’eau pour la journée de demain (consommation quotidienne actuelle : 6 litres ! Et je ne fais presque pas pipi …).

Pâtes (fraiches – sauce 4 fromages achetée au supermarché du coin) et dodo, malgré les cris des chiens sauvages qu’on entend au loin (les dingos ?).

Les commentaires sont fermés.