Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/01/2008

Etape 127 (29/12) – Townsville - Cairns

Aah ! Je me réveille  pas trop tard pour une fois ! Le temps de tout emballer et … clic ! Clic, clic, clic …. Meeerde ! J’ai laisser la lumière allumée toute la nuit, je sais pas, mais la batterie est naze. Aussi plate que toute la Hollande … Me faut aller trouver quelqu’un qui viendra avec son pick-up et ses câbles … Première fois en 4 mois. C’est pas trop grave. Et puis, ça aurait pu arriver à un pire endroit. Mais faudra faire gaffe à partir de maintenant !

C’est reparti sur l’autoroute ! Mais lassé du trop peu d’action, je me laisse séduire par le panneau sur le bord qui indique des chutes à une trentaine de kilomètres de là. C’est une longue, sinueuse et tortueuse voie grimpante qu’il faut suivre. Une de celles à rendre certains malades en voiture ou encore à donner le vertige à d’autres … Moi, ça va beaucoup mieux ! Les chutes ne sont pas super impressionnantes, mais attirent les touristes qui se baignent dans des vasques au pied de celles-ci. Je continue la route vers un point de vue, à moitié bouché par les nuages bien bas … Une carte assez sommaire que j’avais sans doute chipé dans une réception de camping m’indique qu’il y a moyen de continuer par une piste et de rejoindre le chemin principal beaucoup plus loin. Ca évitera de faire demi-tour … Et puis le ciel qui se dégage. Et la piste qui arrive. Rose. Et les troncs d’arbre qui rougissent à leur tour … C’est super beau ! Pour la deuxième fois en 1 semaine, je ressuscite ! A 33 ans !! Qui dit mieux ?

21390f39324c9ad28677b363e49607d1.jpg

 

Je redécouvre les sensations de rouler sur piste au milieu de décors fabuleux ! Et puis viennent me saluer mes premiers kangourous vivants ! Qui bondissent ! Et une bête innommable, lézardeuse qui court sur ses pattes arrière en traversant devant moi (je m’arrête dans un dérapage de film) ! Et puis un serpent le long de la route maintenant ! Waaaooow … Et des oiseaux vert fluos encore … Bon. Des vaches aussi … C’est de toute beauté.

Mais je ne sais pas vraiment où je vais. Au milieu de nulle part, une cafétéria. Le gars rigole bien en voyant ma carte : « Si vous voulez suivre cette direction, achetez un parachute et accrochez le à votre voiture ! » … De toute évidence, ce n’est pas très précis … Et lui, il va gentiment m’offrir une carte beaucoup plus détaillée et m’expliquer la suite du chemin pour me mener là où je veux. Super sympa le bonhomme ! Alors je passe le restant de l’après-midi à compléter le « tour d’une demi-heure » entamé le matin … Sur la grand route ensoleillée, une large barre de nuages très sombres et très bas bouche la vue devant moi.

04af1e8ae6bdfb7bdcc00d6c2b2746a9.jpg

 

Et toujours cette même question que je croyais à présent résolue : barrière ou pas ? Je m’arrête, fais le tour de la voiture et tente celui de la question. Et je continue jusque Cairns sous une vraie drache ininterrompue. J’attends bien quelques heures dans un café internet puis dans un Mac Do, mais ça ne s’arrête pas. Les rues sont inondées et il me faut marcher dans 15 cm d’eau pour grimper à bord du Def … Je n’ai aucune envie de sortir pour monter la tente où que ce soit (ouais, c’est ça, et après c’est trempé pour 2 jours et tout humide à l’intérieur …). Alors je joue le tout pour le tout : j’achète un billet pour une visite de la Barrière demain. S’ils annulent à cause du temps je m’en vais, s’ils n’annulent pas, c’est qu’il fera beau ! Et comme le départ est à 7h du matin, je décide de garer ma voiture au parking du port et d’y passer la nuit.

Du poste de conduite, je passe à l’arrière.

Et puis je ne comprends plus rien …

Oui, il pleut. A cordes, c’est vrai.

Oui, c’est vrai, le Def n’est pas vraiment le truc le plus étanche qu’il soit. Il prend les poussières partout à l’intérieur dès que je me retrouve en piste.

Mais avoir ce robinet qui coule depuis le plafonnier arrière de la voiture, ça me dépasse complètement ! Sérieux, j’ai quelques secondes de vrai moment surréel, un mini traumatisme (truc qui vous arrive et qu’on ne parvient à relier à rien de vécu, à aucune explication plausible). Je mets bien un bol par réflexe, mais très vite, c’est la grande casserole et elle est remplie en 20 secondes !! Je la vide par la vitre arrière. Je tiendrai jamais des heures comme ça … Deuxième réflexe, je me ré-installe en vitesse à l’avant et fais grimper la voiture sur la bordure en face de sorte à l’incliner. Ca marche puisque tout s’arrête … J’ai toujours rien compris … Et l’eau qui créée de faux contacts transformant la lampe en mini stroboscope …

J’éponge bien ce que je peux, puis essaie de trouver le sommeil au milieu du vacarme de l’eau qui n’arrête pas de tomber du ciel, dans cette position inclinée inconfortable, mais aussi dans la crainte de voir débarquer les policiers me demander de garer ma voiture correctement. Je ne sais pas comment ils prendraient mon explication …

Quelle bête fin de journée, pourtant si prometteuse …

Commentaires

TU AS EPARGNE UN CAR-WASH !

Écrit par : ANNE | 11/01/2008

Les commentaires sont fermés.