Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/12/2007

Etape 110 (12/12) – Can Tho - Saigon

Me lève à l’aube ! Me recouche un peu … Pas de p’tit déj, je pars de suite. Faut dire, je crois que j’ai roulé plus de 200 kilomètres hier. Et faudra bien rentrer … Et puis je voudrais voir si j’ai le temps d’aller visiter les marchés flottants et un site de la guerre (encore un). Le soleil tape encore plus fort qu’hier sur mes bras déjà tout rouges. J’essaie de garder mes manches au bout des doigts malgré le vent (mais ça marche pas fort). Le dos est douloureux alors je pose mon sac entre mes jambes. Mais ça n’enlève rien au plaisir de rouler ici. Je revois les mêmes choses qu’hier avec le même émerveillement. Et quand à la pompe à essence où plusieurs jeunes m’encerclent pour finalement me montrer mon pneu arrière tout crevé, je souris gentiment à ce qui m’arrive. Allez, en route pour trouver un garagiste … Ah oui, parce qu’il n’y a plus personne qui parle anglais ici. Alors c’est reparti pour jouer guignol avec les mains. Mais une crevaison, ça tout le monde comprend …

22c7d42ca5c5a93442301ed4a0b0b216.jpg
Et quelques dollars plus tard, je m’arrête au bord de la route déguster un Pepsi des années 70’ versé dans des glaçons sans doute préparés à base d’eau pas bonne … Tant pis. Je l’avais déjà fait hier et j’ai passé une bonne nuit. L’occasion de se rappeler que je crois que je devais prendre quelques médicaments en arrivant en Asie … Genre contre la malaria ou un truc dans le style … Oublié … Oups …

Bon, retour en ville à présent. Et ma belle carte que j’avais achetée qui s’est envolée sans doute. En tous cas, elle est plus dans ma poche. Voilà que je n’ai plus rien pour me guider maintenant. Et il reste quasi 100 kilomètres à parcourir … Ca doit être moi le gars implanté avec un truc de bêtes migrateuses … Ou bien c’est le GPS ? En tous cas, je vais droit vers Saigon !

8f68c7a43b4c1ab7522e9fcb29d24eae.jpg
Mais c’est en ville que ça se complique … La circulation bien sûr, mais la direction aussi. Parce que ma confiance aveugle dans le GPS me mène droit vers des entrepôts … Chercher un endroit haut, repérer les tours du centre ville, et rejoindre l’endroit en ligne directe. Même pas le temps d’être fier de moi. Suis trop content que ça s’arrête. Mon dos est en compote, mes bras brûlés au 42ème degré. Vais retrouver mon hôtel y prendre une douche. Balade en ville pour la soirée. Un autre quartier un peu plus loin … Succombe encore une fois à quelques bibelots dont je ne sais fichtre pas comment je vais les transporter …

Mais qu’est-ce qu’il m’énerve à être sourd ce concierge ! Peut pas foutre le son plus bas, non ?

Les commentaires sont fermés.