Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/12/2007

Etape 95 (27/11) – Chongqing

J’essaie de pas me lever trop tard parce que l’armée de déménageurs doit arriver d’un instant à l’autre. Et ça va très vite, ils ont l’air pro … Quelques tartines au Nutella plus tard, Fabrice tient sa promesse et m’emmène visiter son usine. Les employés me regardent bizarrement (j’apprendrai plus tard que certains pensaient que j’étais celui qui venait remplacer mon hôte) et le G.M. (General Manager) est tout timide.Ca ne paie pas de mine comme ça, mais c’est rudement bien organisé. Et propre ! Je suis en admiration devant leurs procédures qualité et sécurité. J’aime bien ça moi quand c’est bien organisé. Mais maintenant que ça tourne, que tout est en place, ça doit peut-être devenir un peu trop routinier non ? Je me rends compte que j’aime bien mon boulot tiens ! Fabrice m’accompagne encore jusqu’à un petit parc rempli de vieux qui jouent au Ma-Jong et/ou qui promènent leur … oiseau en cage ! C’est une coutume ici … Je me rends compte que je suis devenu vraiment … touriste !

76009a1e18a2dd80d19fd551717a312c.jpg
0b0d2312485561820b93121a74c6f1ab.jpg

C’est assez éloigné de mon projet de départ, mais je sais aussi que dans quelques semaines j’y retourne … Je continue seul à travers les ruelles (et les escaliers parce qu’ici, ça monte (et descend) quasi tout le temps, même si, de plus en plus et des siècles plus tard, les chinois ont appris la leçon de la Grande Muraille et ils rasent les collines avant de construire). C’est rempli de minuscules restaurants un peu partout. Et des échoppes où l’on vend de tout.

ef1fc510338c95d3454800570c0f6e5b.jpg

 

27deaaeedb72962ee0486010334a1484.jpg

Les poulets prêts à cuire sont pendus 50 cm au-dessus d’enclos avec des poules vivantes … Et pleins d’autres animaux bizarres que je ne m’imagine pas qu’ils puissent être mangés (des pattes de coq, des grouins de cochons, des anguilles bizarroïdes, etc.). Moi, ce sera Mac Donald’s ce midi (oui, je sais, certains « adooorent » manger chinois. Pas moi. Une fois de temps en temps, d’accord, mais trop …) ... Des antiquaires aussi. Mais pas de trucs pour touristes cette fois. Non, dans les sous-sols d’un building (Fabrice m’avait indiqué l’endroit sur la carte (il s’est d’ailleurs gouré)), des étals les uns à côté des autres et au -3, je trouve quelques vieux Tintin en petit format.

a8211ca07e1dd096d5aeca5fbff4b258.jpg

 

02621966de44176147d7c620d8b3efa3.jpg

En chemin je négocie mon ticket pour ma croisière sur le Yang-Tsé-Kiang (le Fleuve Jaune) avec départ demain soir (j’ai réussi à négocier une suite tout en haut et tout à l’avant du bateau avec pont privé (d’après les photos, c’est hyper top classe) : je suis tout content parce que j’ai divisé le prix en deux, ce qui n’avait pas l’air évident d’après mes premiers marchandages dans les autres agences), et je termine au confluent des 2 rivières visiter un musée impressionnant sur le développement urbanistique de la ville et de la vallée (pré et post-barrage des Trois Gorges). J’y achète une magnifique toile/soie représentant l’ancienne ville : ça devrait faire plaisir à Fabrice et je voudrais vraiment le remercier pour le super accueil ! Un tout grand merci !!

bc8586e579e78ca035d4f1155525f6d6.jpg
Retour à l’appart’ (rempli de caisses : tout a été emballé en 1 journée. Impressionnant !) : ce soir, nous allons au dîner d’adieu offert à Fabrice par sa boîte ! Et je suis même invité. Cool ! A l’arrivée (au premier étage d’un hôtel, dans une pièce rien que pour nous où 4 tables de 12 personnes nous attendent), Fabrice a droit à une standing ovation de tous les employés ! Je fais la connaissance à ma droite d’un chinois qui a travaillé au Soudan dans le secteur de la construction, ça facilite le déroulement de la soirée … Au menu, des tas de plats qui s’ajoutent toutes les 5 minutes sur cet immense plateau de verre qui tourne devant nous. Bien sûr il n’y a que des baguettes et je ne veux pas faire l’affront de demander des couverts. Alors je ne vise que les morceaux faciles à attraper (j’ai bien essayé plusieurs fois, mais c’est quand même pas facile (et puis tellement moins pratique (je veux dire : tellement con quand on a inventé la cuiller et la fourchette !))) … J’ai même mangé un champignon !!! Quelle aventure tout de même, quel inconscient casse-cou je fais à prendre de tels risques au péril de ma vie : un champignon tout entier avec une drôle de forme, attrapé avec 2 bouts de bois. Je suis fier de moi … C’est ça faire un tour du monde : aller à la découverte de l’autre, s’initier à ses traditions, … Hum … J’en fais de trop ?

A de multiples occasions, l’assemblée (ou une table seulement) se lève pour un « cheers » et un cul sec à la bière (tout petits verres).

1a9b43921c3ee0517f19fd0ad509b1e8.jpg
Fabrice se lève alors et se lance dans un speech en chinois (peaufiné avec son prof pendant l’après-midi) : très apprécié et ponctué par plusieurs fous rires !

Après une heure (la fin du repas), 2 tables se lèvent et s’en vont (il est 19h !). Ca se passe en 2 minutes, c’est assez inattendu (pour moi, parce qu’ici, ça semble normal). Les autres restent un peu et Fabrice lance l’idée d’un karaoké ! Il y en a un en face. Ca discute et parlemente beaucoup, mais nous nous retrouvons dans une pièce avec quelques bières en face de nous … Corinne (une beauté), l’ancienne assistante de Fabrice se lance : waow, quelle voix ! Les autres suivent (dont Fabrice en chinois !). Bien entendu, nous tuons les Beatles dans un duo … Après une bonne heure, nous levons le camp et les laissons se défouler.

En route vers une première boîte où nous retrouvons Mylène et ses amies (sortie entre filles, nous sommes d’ailleurs priés d’aller un peu plus loin au bar). C’est pas terrible (soirée latino) et nous changeons alors d’endroit plusieurs fois (au rythme des go-go danseuses) pour finir tous ensemble au « True Love » (où Mylène chantait autrefois). Je crois que nous sommes tous assez fatigués et nous ne rentrons pas trop tard.

Les commentaires sont fermés.